Arythmie cardiaque : causes, symptômes et traitements

L’arythmie cardiaque est un trouble du rythme cardiaque qui se produit lorsque le cœur bat irrégulièrement. Ce phénomène touche de plus en plus de citoyens dans le monde. Quelles sont les causes de ce mal ? Comment se manifeste-il et comment le traiter ? Nous vous disons tout.

L’arythmie cardiaque, qu’est-ce que c’est ?

L’arythmie cardiaque survient lorsque le cœur bat trop vite (tachycardie), trop lentement (bradycardie) ou tout simplement de manière anarchique et ce, sans aucune raison. Il correspond à un rythme cardiaque irrégulier. En d’autres termes, il s’agit d’une perturbation du rythme cardiaque normal.

Lorsqu’on est en pleine santé, le cœur bat généralement 60 à 80 fois par minute. Mais en cas de trouble du rythme cardiaque, ce battement peut voir sa fréquence modifiée. Les contractions deviennent alors si irrégulières que l’égalité entre elles n’est plus respectée.

Les différents types de troubles du rythme du cœur

On distingue 4 principales formes d’arythmie cardiaque :

  • La fibrillation auriculaire atriale (FA) : c’est la forme la plus courante. Elle se manifeste lorsque le signal du cœur est perturbé par un signal électrique. Généralement, les personnes âgées de 60 ans et plus sont les plus atteintes,
  • La fibrillation ventriculaire : ce type de trouble cardiaque est très grave. Il survient lorsque les ventricules arrêtent de pomper le sang après s’être contractes de façon chaotique. Si le malade n’est pas réanimé avec un choc électrique dans les minutes qui suivent la crise, il s’ensuit une mort subite,
  • Extrasystoles : c’est la forme la plus bénigne d’arythmie cardiaque. Il s’agit d’un battement précoce du cœur suivit d’une intervalle plus longue avant le retour à la normale. Les extrasystoles se manifestent souvent en cas de défaillance des oreillettes ou du ventricule du cœur.
  • La bradycardie : intermittente ou permanente, la bradycardie se manifeste lorsque le cœur du la personne malade passe a moins de 60 pulsations par minute. La tachycardie quant à elles se caractérisent par une augmentation de la fréquence cardiaque a plus de 100 pulsations/min.

Il est possible de souffrir d’arythmie sans systématiquement en présenter les symptômes. Tout dépend de la forme contractée et de personne malade.

Quelles sont les symptômes de l’arythmie cardiaque ?

L’intensité des symptômes d’un trouble du rythme cardiaque varient d’un malade a un autre. Les patients ressentent généralement quelques palpitations anormales et des rates dans le rythme de leur cœur. Ce n’est qu’à la suite d’un électrocardiogramme ou suite à une complication grave que ce mal est souvent détecté.

Aussi, chez certains sujets, le trouble peut complètement passer inaperçu tandis que chez d’autre, il se manifeste par des signes clairs et parfois, extrêmement gênant.

Toutefois, quelle que soit sa forme, lorsque l’arythmie cardiaque se déclare réellement, on note l’apparition des mêmes signes cliniques chez presque tous les patients :

  • Essoufflement,
  • Chute de la tension artérielle,
  • Syncope (perte de connaissance)
  • Palpitations cardiaques et
  • Forte fatigue

Qu’elles soient internes ou externes à l’organisme, les causes de l’arythmie varient d’une personne a une autre, selon la nature du mal.

Les causes de l’arythmie cardiaque

Les excitants tels que le tabac, l’alcool, la drogue, les médicaments ou la caféine sont des substances qui aident l’organisme à puiser dans ces dernières réserves. De ce fait, elles se révèlent très toxiques sur le long terme et peuvent même, en cas de surconsommation, entraîner des troubles du rythme du cœur. Il n’est par exemple pas rare de voir des personnes mourir d’un arrêt cardiaque suite à une consommation excessive (surdose) de drogue dures et illégales ou de médicaments régulièrement prescrits par un pharmacien ou un médecin.

Les maladies héréditaires comme le diabète et les pathologies cardiaques comme la maladie coronarienne ou l’hypertension, sont aussi d’autres causes de l’arythmie cardiaque. Les personnes souffrant de ces maladies sont les plus susceptibles de souffrir d’un trouble du rythme cardiaque. De même, celles atteintes d’obésité, de problèmes de thyroïde, de troubles endocriniens ou de maladies héréditaires génétiques sont également sujettes à des crises d’arythmie.

Enfin, au cours du troisième mois de grossesse, il n’est pas rare de voir certaines futures mères présenter des symptômes de troubles du rythme du cœur. La plupart du temps, l’arythmie cardiaque est passagère. En retrouvant un mode de vie sain, il est parfaitement possible de revenir à la normale. Toutefois, dans certains cas, le mal s’avère permanent et nécessite un traitement lourd.

Comment soigner l’arythmie cardiaque ?

Le traitement de l’arythmie varie en fonction du type d’anomalies détectées. En cas de bradycardie par exemple, la pose d’un stimulateur cardiaque (pacemaker) près de cœur est nécessaire. L’appareil envoie des impulsions pour forcer le cœur à battre plus vite.

Dans un cas d’une tachycardie, les médicaments seront beaucoup plus adaptés. Les anticoagulants, bêtabloquants et antiarythmisant permettront au patient de réduire la fréquence de son rythme cardiaque. L’ablation par radiofréquence, une meilleure hygiène de vie (régime de vie sain) sont autant de traitements efficaces pour soigner l’arythmie cardiaque.

Leave a Comment